Contrats régionaux

La Région Auvergne-Rhône-Alpes

Logo Europe Auvergne FEDER
Type Nom Dates Sujet Budget Partenaires Responsable(s) ICCF
FRI- Financement FEDER AURA PLASMAREC 2018-2020 Plasma, Argiles Emballage et Compound 221k€/491k€ Spherex
Leygatech
Acxys
E. Tomasella, C. Taviot-Guého
Programme « Pack Ambition Recherche » Région AURA VALCOUPENZ 2018-2021 Valcoupenz : VALorisation d'huiles végétales par COUpure ENZymatique 135k€/277k€  ICBMS Lyon (N. Duguet), ECOAT L. Hecquet
FRI Cluster 2 bpifrance et Région Auvergne-Rhône-Alpes

 
Des enzymes pour la chimie verte 2017-2019 Des enzymes pour la chimie verte : production de polyols par voie biocatalytique 95k€ Greentech L. Hecquet (porteur)
CPER Symbiose ISEA 2018-2020 Interaction des Systèmes Environnementaux avec les Agrosystèmes 870k€/2.8M€ LaMP, LMGE, GEOLAB, UREP A.-M. Delort (porteur)
AMI Région 2018-2023 Influence du microbiote intestinal sur le SNC 198k€ M2iSH, NeuroDol(porteur), LMGE C. Jousse
CPER MMaSyF 2016-2019 Développement de nouveaux revêtements composites polymère/luminophore pour l'applicaiton Eclairage LEDs. Exaltation et extraction de lumière de revêtements fluorescents décorés par des nano-antennes de métaux nobles 686k€/19M€ ICCF (MI, Photochimie), IP F. Leroux (porteur), S. Thérias
Projet Région AURA 2018-2020 Santé Plante-Abeilles 20k€ PIAF (Pascale Goupil, Porteur), LMGE, GRED C. Richard, M. Sleiman
BI Transfert FILUMEL Conseil Régional Rhône Alpes Auvergne FEDER 2017-2019 Développement de textiles photoluminescents pour la signalétique et le marquage 44k€ Moulinage du Solier, MTR D. Boyer
Conseil Régional Auvergne, Innovations en sciences de la vie 2015-2019 Nouveau procédé de traitement de l’os avant l’allogreffe 181k€ C-Biosenss, OBA  J.-M. Nedelec
Projet  Nouveau Chercheur (Région Rhône Alpes Auvergne / FEDER) 2017-2019 Nanoparticules bioactives et magnétiques pour le traitement de cancer et la régénération de tissus 100k€ C. Vichery
Région Rhône Alpes Auvergne / FEDER INNOPAIN 2016-2019 84k€ INNOPAIN S. Ducki
Projet FRI Cluster 2 Région Rhône Alpes Auvergne / FEDER PLANTINAUV 2017-2020 274k€ P. Chalard
FRI DUALE bpifrance et Région Auvergne-Rhône-Alpes 2017-2019 56k€ I. Thomas
Clermont Auvergne Métropole 2018-2019 Apli INCI Beauty 35k€ S. Ducki

PLASMAREC : Plasma, Argiles Emballage et Compound

Type de projet :

FRI- Financement FEDER

Durée de l’opération :

36 mois (2018-2020)

Porteurs :

Eric Tomasella, Christine Taviot-Gueho

Partenaires Industriels :

  • Spherex
  • Leygatech
  • Acxys

Soutien financier :

  • Budget global : 491 435 euros
  • Budget alloué à la structure de recherche : 221 932 euros.

Résumé :

Le projet PLASMAREC est un projet collaboratif R&D entre l’Institut de Chimie de Clermont-Ferrand (ICCF-UMR 6296) et des PME régionales : AcXys, Spherex AMC et Leygatech. L’objectif est la conception et le développement d’un procédé de traitement de poudres de type argile par voie plasma froid à pression atmosphérique, afin de faciliter leur incorporation dans des matrices polymères et d’obtenir des composites avec des performances améliorées. En premier lieu, est visée une optimisation des propriétés barrières aux gaz (oxygène, CO2…) des films d’emballage. Cet objectif est sous-tendu à deux conditions :

  • comprendre la chimie du plasma en présence d’un gaz oxydant ou réducteur, caractériser et maîtriser l’interaction plasma-argile,
  • identifier et maitriser les interactions à l’interface argile-polymère à l’origine des propriétés de améliorées du composite.

Pack Ambition recherche « VALCOUPENZ »

Valorisation d’huiles végétales par coupure enzymatique

Logo Region
Logo AuRA
Logo Ecoat
Logo Axelera

Durée du projet :

36 mois

Porteurs  :

  • du projet : Nicolas Duguet (ICBMS, Lyon)
  • à l’ICCF : Laurence Hecquet
  • Entreprise partenaire : Ecoat, Plate-forme de Roussillon

Montage Financier :

  • Budget global : 277 K€
  • Budget UCA-ICCF : 135,5 K€

Résumé  :

Le projet VALCOUPENZ vise le développement d’un procédé propre et sûr de coupure d’huiles végétales fonctionnalisées utilisant une transformation enzymatique comme étape clé afin de produire des synthons « biosourcés » valorisables dans de nombreux domaines tels que la cosmétique, la détergence (tensioactifs), les matériaux polymères (résines alkydes) et les additifs. A terme, ce projet permettra d’accéder à des molécules biosourcées originales (synthons biosourcés), difficilement atteignables (ou à un coût prohibitif) à partir de ressources carbonées d’origine pétrolière, dans des conditions douces et sans avoir recours à des équipements spécialisés coûteux. Cet outil pourrait permettre aux entreprises régionales utilisant ces ressources renouvelables de rester compétitives vis-à-vis de leurs concurrents ayant moins de contraintes en termes de sécurité et de respect de l’environnement. Ce projet s’inscrit donc dans les grandes orientations scientifiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du pôle de compétitivité Axelera. Ce projet a également reçu le soutien d’une entreprise dynamique et innovante (ECOAT), spécialisée dans les peintures et revêtements biosourcés.
 

Fonds Régional Innovation Laboratoire (FRI)

Des enzymes pour la chimie verte : production de polyols par voie biocatalytique

Logo Feder
Logo BPIFrance
Logo Auvergne

Durée du projet :

24 mois

Porteur :

  • à l’ICCF : Laurence Hecquet
  • Compagnie Partenaire : Greentech, Saint Beauzire

Soutien Financier :

  • Budget Global : 100 K€

Résumé :

Ce projet concerne le domaine de la chimie pour le développement durable plus précisément celui de la biocatalyse pour la synthèse de composés organiques valorisables. L’objectif est ici de produire in vitro grâce à des enzymes issues de la biomasse microbienne des polyols d’une grande diversité structurale, molécules hautement valorisables dans le domaine pharmaceutique, alimentaire ou encore dans le domaine des détergents. De plus, les substrats des enzymes utilisés pouvant être biosourcés (acides aminés ou sucres), ce procédé biocatalytique permet de répondre aux 12 principes de la chimie verte. Ce procédé innovant, original et performant offre également de nombreuses avancées pour des applications industrielles : gain en étapes, économie d’atomes et utilisation de conditions douces (milieu aqueux, pH neutre, pression atmosphérique), utilisation de biocatalyseurs recyclables (immobilisation sur des matériaux de type argiles). Les perspectives du projet visent l’application du procédé à une gamme plus étendue de molécules qui pourraient être valorisées par la société Greentech qui appuie ce projet.